Monsieur Kersten, vous avez fondé à l’automne 2013 la plateforme médicale Doctena qui dispose depuis de succursales à l’étranger. Quels sont vos arguments pour convaincre plus de monde à devenir – comme vous – entrepreneur?

«C’est de courage, de volonté et de persévérance qu’il faut faire preuve pour créer sa structure. Dans mes échanges avec les futurs entrepreneurs, je m’efforce à faire passer ce message.

Quelle proposition concrète voudriez-vous formuler au gouvernement pour favoriser l’émergence de nouvelles entreprises au Luxembourg?

«Le gouvernement actuel a réussi à activer de nombreuses initiatives pour soutenir la création d’entreprises. Il faut le féliciter à cet égard. De nombreux projets privés emboîtent le pas. Il s’agit d’une chance formidable de disposer d’entrepreneurs locaux souhaitant promouvoir le Luxembourg et y attirer d’autres entreprises.

Certains hauts fonctionnaires ou ministres aiment rappeler que notre petit pays met en œuvre de nombreuses directives avec des moyens en hommes limités. Ils ont raison de le souligner. Il existe ici la possibilité de décupler leurs efforts en s’appuyant sur les initiatives privées. En y contribuant financièrement, le pays peut disposer d’un effet de levier supplémentaire.

Qu’avez-vous retenu de l’actualité de ces derniers jours? Quel événement vous a plus particulièrement marqué? Et pourquoi?

«La publication du premier bilan de Digital Lëtzebuerg a particulièrement retenu mon attention. Les initiatives ICT sont nombreuses et il est bon de leur donner plus de visibilité. En même temps, parmi les thématiques potentielles annoncées lors du lancement du programme se trouvait la santé.

La digitalisation du milieu médical est en train de s’accélérer. Le Digital Health est à la croisée de l’ICT et de la santé. Les piliers du secteur sont la confidentialité des données, la sécurité de leur stockage et le besoin d’innover au niveau légal ou administratif. Tant d’atouts et de forces dont dispose déjà le Luxembourg… Il existe de nombreuses start-up internationales qui pourraient en profiter et être attirées par le Luxembourg.

Il est temps que le Digital Health soit identifié comme opportunité de développement, comme secteur d’activité stratégique pour le Luxembourg.»

Source: http://paperjam.lu/rendez-vous/sappuyer-sur-des-initiatives-privees