Cofondateur et déjà membre du board de la start-up Doctena, Alain Fontaine chapeautera son IT à temps plein dès le 1er décembre. Parmi ses challenges d’entrée de jeu, accompagner la croissance de l’utilisation et assurer une stratégie globale.

Lancée en avril 2013 par un trio de fondateurs, Patrick Kersten, Marc Molitor et Alain Fontaine, Doctena, première plateforme de prise de rendez-vous médicaux du pays, emploie aujourd’hui une quarantaine de collaborateurs, dont 29 employés localisés dans son centre névralgique du Luxembourg. Sa force de frappe managériale se renforce aujourd’hui avec la nomination d’Alain Fontaine au poste de CIO, une évolution naturelle, puisqu’il était déjà impliqué dans les choix technologiques.

Après avoir créé Vesperia, une société spécialisée dans le développement web et le langage PHP, puis 10 ans passés à la direction IT du site atHome.lu, il endossera sa nouvelle casquette au 1er décembre. «Trois ans après le démarrage, Doctena a désormais atteint une taille et une vitesse de croissance qui nécessitent la création d’un poste de CIO. Après avoir œuvré dans l’ombre le soir et le week-end, et fait le tour de ma fonction chez atHome, la transition était toute faite», partage Alain Fontaine. «J’ai déjà plusieurs ‘to-do lists’ à attaquer!» Son équipe se compose d’ores et déjà de 10 personnes. «On se connaît déjà tous bien.»

IT en expansion

Également disponible en version mobile sur l’App Store, la plateforme Doctena est accessible en 25 langues et recensait 127.983 possibilités de rendez-vous ce 20 octobre. Le cœur de son approche est une solution de cloud-agenda sur mesure pour les cabinets médicaux et praticiens indépendants.

Notre trafic triple tous les six mois!
Alain Fontaine, Doctena
PARTAGER
Modulable et flexible, son IT doit supporter une hausse continue du nombre de patients inscrits. «Notre trafic triple tous les six mois! Le succès de la société, c’est aussi le succès de son IT. La croissance des utilisateurs réclame une ‘scalabilité’ de nos systèmes et une sécurité à toute épreuve», poursuit Alain Fontaine. «Nous avons plus que jamais besoin d’une stratégie IT globale.»

Détentrice du label «Hosted in Luxembourg», la start-up a choisi d’héberger toutes ses données, souvent confidentielles, sur le sol luxembourgeois, un gage de fiabilité. «Nous traitons des informations sensibles. Leur confidentialité doit être absolue. Ce label est une preuve de fiabilité supplémentaire, pour les patients comme pour les médecins. Prendre rendez-vous en ligne est une pratique jeune. La confiance est un prérequis essentiel.»

Depuis quelques mois, la jeune structure a également entrepris de s’étendre à l’international, notamment grâce à une levée de fonds réussie de 4,5 millions en décembre 2015, en Belgique, aux Pays-Bas et en Suisse. Un cinquième pays devrait être annoncé à la fin de l’année. «Notre stratégie repose sur une croissance organique et l’acquisition de sociétés, par exemple, la plateforme belge DocBook, reprise en mai 2016. Le challenge est d’intégrer à chaque fois des sociétés ayant des objectifs business et des cultures IT différentes. Cela force notre architecture à être souple et flexible. Avoir une personne avec une casquette IT à un niveau de direction et à temps plein permettra d’y répondre.»

Source: Link