Trois clés pour réinventer l’avenir des Médecins Généralistes en Belgique

Publié le 17/04/2024

Le manque de médecins généralistes en Belgique a fait la une des journaux nationaux en début d’année 2024. Pour Doctena, le Dr Lieve Vande Putte, médecin généraliste néerlandophone à Bruxelles, partage son analyse sur la situation. Elle propose également trois solutions pour améliorer les choses. L’une d’entre elles ? Un meilleur et plus grand encadrement numérique.

« Le manque de médecins généralistes en Belgique est un problème connu depuis des années, l’annonce n’était donc pas vraiment une nouveauté. Cependant, cela n’enlève rien à sa pertinence sociale », commence le Dr Lieve Vande Putte. Elle exerce dans un centre de santé à Bruxelles.

Lorsqu’elle a débuté sa carrière de médecin généraliste en 1985, la situation était totalement différente. « Au lieu d’un manque, il y avait un excès de médecins généralistes. L’idée d’un arrêt de patientèle était inconnue de moi et de mes collègues. Au contraire, nous manquions de travail…« 

Poser et protéger des limites saines

Alors que le débat sur la pénurie de médecins généralistes refait surface, elle juge important de partager les leçons apprises avec ses jeunes collègues. « De temps en temps, on entend des critiques sur les jeunes médecins généralistes, accusés de ne pas assez travailler. Mais je ne suis absolument pas d’accord. Au contraire, je trouve que l’attitude des jeunes médecins est saine. »

« Ma génération de médecins a été conditionnée par le système. Toujours travailler, travailler, travailler sans apprendre à fixer des limites. Et ainsi, être disponible 24 heures sur 24 est devenu la norme pour la pratique médicale« , explique le Dr Vande Putte. « Une norme malsaine…« 

Les jeunes médecins généralistes protègent mieux leurs limites aujourd’hui. Ce que la médecin bruxelloise considère comme un progrès notable. Cela ne signifie pas nécessairement que les patients doivent attendre plus longtemps pour un rendez-vous, souligne-t-elle. « Avec une organisation de pratique adéquate, il est possible de combiner un bon équilibre travail-vie pour les médecins généralistes avec une accessibilité fluide pour les patients.« 

Le Dr Vande Putte propose trois solutions à explorer :

  • Instaurer un cadre à l’aide du digital

Un logiciel pour médecins généralistes, des prescriptions électroniques, des attestations électroniques, etc. : “l’utilisation des bons outils numériques simplifie la vie du médecin généraliste à bien des égards”, souligne le Dr Vande Putte.

Elle utilise également Doctena comme système de réservation en ligne pour les rendez-vous depuis plusieurs années. « Je ne pourrais plus m’en passer. Et je ne suis pas la seule : près de la moitié de tous mes patients prennent leurs rendez-vous ainsi », dit-elle. « L’agenda en ligne me fait économiser beaucoup de travail administratif. De plus, je peux souvent commencer un rendez-vous mieux préparé, car de nombreux patients ont déjà brièvement décrit le motif de la consultation lors de la réservation.« 

« Je trouve également très utile que les patients puissent filtrer par langue lorsqu’ils cherchent un médecin généraliste sur Doctena. À Bruxelles, par exemple, il y a peu de médecins généralistes néerlandophones. Grâce à la plateforme, les patients néerlandophones trouvent quand même leur chemin vers moi.« 

  • S’ouvrir à la collaboration interdisciplinaire

En ce qui concerne l’administration de vaccins contre la grippe, la gestion des agendas, le nettoyage des oreilles, le remplissage d’attestations, la prise d’échantillons de sang, pour le Dr Lieve Vande Putte, de nombreux médecins généralistes font encore trop aujourd’hui. « Mon conseil ? Entourez-vous spécifiquement d’autres profils dans votre pratique. D’un promoteur de santé, d’un psychologue de première ligne, d’une infirmière praticienne, d’un assistant social…« 

« Non seulement vous pourrez offrir plus de soins, mais vous améliorerez également la qualité des soins. Car chacun de ces autres profils apporte des connaissances et une expertise précieuses que vous n’avez pas. Ensemble, vous pouvez offrir au patient bien plus que chacun séparément.« 

Il existe différentes façons de s’organiser de manière interdisciplinaire. Pensez, par exemple, à une pratique de première ligne élargie, un centre de santé ou le nouveau modèle « New Deal » autour duquel un projet pilote a été lancé le 1er avril de cette année. « Chaque approche a ses propres accents. Vous pouvez donc choisir ce qui correspond le mieux à votre vision.« 

  • Autres incitations financières

Avec sa troisième solution, le Dr Vande Putte s’adresse plutôt au gouvernement à travers l’idée d’un financement différent. « En Belgique, nous sommes récompensés depuis des années pour la quantité, pour le nombre de prestations et de contacts avec le patient. Beaucoup de collègues, y compris moi-même, croient cependant en une approche plus proactive et préventive : nous devrions surtout être récompensés pour garder les gens en bonne santé le plus longtemps possible et donc avoir le moins de contact possible avec leur médecin généraliste.« 

« En tant que médecin généraliste individuel, vous ne pouvez évidemment pas changer le système de financement tout seul – c’est une tâche pour le gouvernement. Mais vous pouvez choisir des formes de pratique qui se concentrent sur une approche proactive et préventive. Les centres de santé communautaires font cela, par exemple: vous recevez un montant par patient et non par contact. Et le nouveau modèle sous le New Deal met également l’accent sur une approche globale du patient grâce à une combinaison d’un forfait par patient et d’une partie du financement des performances.« 

Allons-nous résoudre la pénurie de médecins généralistes en Belgique avec ces trois solutions ? « Pas immédiatement. Mais nous allons certainement dans la bonne direction. Elles aident les médecins généralistes à trouver un équilibre plus sain entre le travail et la vie privée. Et elles améliorent la qualité et la proactivité des soins pour le patient », conclut le Dr Vande Putte.

 

Prêt à démarrer avec Doctena ?

_____

A propos

Nous nous efforçons d'améliorer les soins aux patients en simplifiant et en sécurisant la communication entre les praticiens et les patients. Avec Doctena, les patients peuvent prendre rendez-vous en toute simplicité et les professionnels de santé peuvent leur envoyer des rappels automatisés en toute sécurité.

Besoin d'un rendez-vous ?

Cela pourrait vous intéresser...

  • How to start your practice - 5 tips

    Démarrer votre cabinet médical – 5 conseils essentiels à considérer !

    13/03/2024

  • Patient using phone to book online

    Temps d’attente longs dans les soins de santé : comment améliorer l’expérience des patients

    14/02/2024

  • Zoom sur Caya, Responsable de Clientèle chez Doctena

    14/02/2024

Prêt à démarrer avec Doctena ?