Depuis sa création à l’été 2013 au Luxembourg, la solution de réservation de consultations médicales Doctena a déjà séduit 15% des médecins du pays. Son site web couplé à une application téléchargeable sur l’App Store permet une recherche de praticiens dans 28 langues, ainsi qu’un tri par spécialisation (37) et localisation.

Nouvelle étape dans son développement: une association en Belgique avec DocBook, plateforme de prise de rendez-vous médicaux existant aussi dans une vingtaine de langue. Ce jeudi 19 mai, elle recensait 144.847 créneaux disponibles. «Il s’agit de notre première acquisition», se réjouit Patrick Kersten, fondateur et CEO de Doctena. «Elle nous permet de consolider nos activités en Belgique. C’est aussi l’occasion pour nous d’étoffer notre équipe au Grand-Duché, passée de 20 à 35 personnes depuis le mois de décembre, de disposer de plus de moyens pour nos clients luxembourgeois et de travailler avec davantage de médecins.»

Si DocBook passe sous la bannière de Doctena Belgique, la procédure de réservation à partir d’un agenda unique pour chaque patient reste identique. C’est Patrick Van de Mosselaer, fondateur de la solution belge, qui assumera la fonction de CEO de la nouvelle structure.

Expansion régionale

Déjà présent dans trois pays hors Luxembourg, la Belgique, la Suisse, et les Pays-Bas, Doctena envisage de s’installer dans un cinquième pays d’ici la fin de l’année, probablement dans la Grande Région. «Embrayant le pas d’autres secteurs comme la réservation de voyages ou l’achat de musique, la digitalisation des soins de santé a bel et bien commencé. Nous ne sommes qu’au début de la vague. Ce n’est qu’une question de temps», prédit Patrick Kersten. «Notre expansion européenne est facilitée par notre expérience avec différents cadres réglementaires, un facteur essentiel dans le monde médical.»

Créer de l’emploi localement est important pour nous.

Patrick Kersten, fondateur et CEO de Doctena

Malgré ces solides ambitions internationales, le Grand-Duché restera une zone stratégique pour la société. «Notre siège et nos équipes de support sont ici. Créer de l’emploi localement est important pour nous. Il faut souligner que les taux d’adoption et de pénétration de notre outil au Luxembourg sont uniques en Europe. La maturité du marché médical en ligne est assez encourageante.» Entre décembre et janvier, l’usage a ainsi bondit de 50%.

Une récente enquête menée par Doctena au Luxembourg révèle que 97% des utilisateurs inscrits sont prêts à recommander l’application et se disent favorables à une numérisation accrue des soins de santé. En moins d’un an, ils sont 10.000 patients à avoir choisi de créer un compte. «Les patients sont de plus en plus demandeurs, il y a une vraie attente du marché.»

Nous visons 2/3 des médecins du pays.

Patrick Kersten, fondateur et CEO de Doctena

Pour les médecins et les cabinets médicaux, la formule Doctena peut amener allégement administratif, gain d’efficacité et de satisfaction des patients dans son sillage. Elle promet aussi une réduction du nombre de «no-shows», soit de personnes ne se présentant pas à la consultation réservée. «Nous visons 2/3 des médecins du pays. Ce qui les intéresse en premier lieu, c’est de savoir comment l’outil peut venir s’intégrer à leur vie quotidienne. Notre métier c’est de les aider à optimiser leur temps afin qu’ils puissent se concentrer sur leurs patients.»

Source: http://paperjam.lu/news/doctena-sallie-a-docbook-pour-couvrir-la-belgique