Tout ce qu’il faut savoir sur les dons de sang

Alles wat je moet weten over bloeddonatie

Tout ce qu’il faut savoir sur les dons de sang

L’histoire du don de sang remonte au 17èmesiècle. Les médecins spécialistes de l’époque sont non seulement conscients du fait que le sang est un élément essentiel pour que l’organisme reste en vie, mais ils savent également qu’il peut être très dangereux de perdre trop de sang. Par conséquent, cette prise de conscience marqua alors le début de l’expérimentation relative aux dons de sang, laquelle donna naissance à une toute nouvelle génération de héros qui ont donné leur sang pour que d’autres personnes puissent vivre. Plusieurs vies sont ainsi sauvées quotidiennement par les donneurs de sang, qui offrent ainsi leur sang à ceux qui ont besoin d’une transfusion pour des opérations chirurgicales, ainsi qu’aux victimes d’accidents.

À cet effet, les pays du monde entier célèbrent chaque année, le 14 juin, la Journée mondiale du donneur de sang. Cet événement a été créé en 2004, et vise, d’une part, à montrer la nécessité de donner du sang et des produits sanguins sécurisés, et, d’autre part, à remercier les donneurs de sang du geste salvateur qu’ils font grâce à cet acte. Ainsi, cette journée permet de mettre à l’honneur les donneurs de sang qui s’engagent à sauver des vies, et sert également à sensibiliser la population à l’importance du don de sang.

Un don de sang s’avère non seulement vital pour la santé du receveur, mais est également bénéfique pour le donneur. Par exemple, avant un don de sang, un test sanguin gratuit est effectué en vue de détecter des maladies telles que le VIH et l’hépatite. Un don de sang s’accompagne de nombreux avantages, mais le plus important de tous est le fait que vous contribuez à sauver des vies.

Qui peut donner du sang ?

Les personnes qui souffrent de maladies chroniques comme le cancer et la leucémie, ainsi que d’autres affections médicales, ne peuvent pas donner de sang. Toute personne séropositive, ou atteinte d’une maladie telle que l’hépatite ou le paludisme, n’est pas autorisée à donner son sang. Qui plus est, vous devez peser au moins 50 kg ou plus pour pouvoir prétendre au don de sang.

Par ailleurs, un donneur doit être en mesure de donner son consentement, ce qui signifie qu’un donneur de sang doit être âgé de plus de 18 ans, mais ne doit pas avoir plus de 60 ans. Les femmes ne peuvent pas donner du sang au cours de leur cycle menstruel. Ainsi, elles doivent attendre au moins sept jours après leurs règles.

Existe-t-il des avantages pour les donneurs ?

Les experts médicaux estiment que le don de sang présente de nombreux avantages. Ainsi, il a été démontré que lorsqu’une personne donnait du sang de manière régulière, cela permettait de prévenir certaines maladies, comme, par exemple, l’hypertension, l’infarctus du myocarde, et les crises cardiaques. Ces dernières surviennent en raison d’un excès de lipides dans le sang, ce qui bloque les artères coronaires. Ces lipides, en particulier ceux de faible densité, que l’on appelle communément le cholestérol, sont dangereux. Par conséquent, il a été démontré que le don de sang contribuait à réduire le taux de cholestérol sanguin d’un individu.

Quels sont les types de dons de sang ?

Il existe trois types de dons de sang, classés en fonction du type de donneur de sang, et, parfois, du motif du don de sang.

  • Le don volontaire : le donneur donne son sang par pur altruisme, sans avantage matériel en contrepartie.
  • Le don rémunéré : le donneur donne son sang en échange d’une rémunération.
  • Le don de compensation : le donneur donne son sang pour pouvoir l’utiliser ultérieurement, par exemple, dans le cas d’une opération future. Le sang est alors congelé pour être utilisé au terme de l’opération médicale.

À quelle fréquence peut-on donner du sang ?

Il existe deux possibilités. La première est le don de sang total qui permet de prélever tous les composants du sang, à savoir les globules rouges, le plasma, les plaquettes, ainsi que d’autres nutriments présents dans l’organisme. À cet égard, deux mois au minimum doivent s’écouler entre deux prélèvements de sang complet ou total, et quatre prélèvements par an au maximum sont autorisés.

L’autre forme de don consiste à ne donner que le seul composant nécessaire, qu’il s’agisse de globules rouges, de plasma, ou de plaquettes. Un don de plaquettes peut être fait tous les 15 jours, et ce, jusqu’à 24 fois par an. Un don de plasma peut être effectué toutes les 48 heures.

Qu’attend-on de votre part ?

Le processus de don de sang comporte certaines étapes : l’inscription, l’évaluation de la compatibilité, le don de sang à proprement parler, ainsi que les boissons et les collations après le don de sang. Généralement, on estime que le processus global peut prendre jusqu’à une heure. Cependant, le don de sang en tant que tel ne dure habituellement qu’une dizaine, voire une quinzaine de minutes.

  • Recommandations vestimentaires : Nous vous conseillons de porter des vêtements avec lesquels vous êtes à l’aise. Toutefois, veillez à dégager votre avant-bras, et principalement votre coude.
  • Nourriture et boissons: Il est utile de continuer à bien s’hydrater et se nourrir pour limiter tout engourdissement. Évitez les aliments gras avant le don de sang. En effet, la graisse peut avoir une influence sur les tests sanguins. En revanche, privilégiez des aliments riches en fer au cours des semaines qui précèdent le don de sang.
  • Pièces d’identité :Présentez votre carte d’identité, votre permis de conduire, ou deux autres pièces d’identité lors de l’inscription. Si vous êtes un donneur récurrent, apportez votre carte de donneur si vous en possédez une !
  • Bandage : Au terme du don de sang, les donateurs porteront un nouvel accessoire, à savoir un bandage autour de leur bras. Vous devez garder ce bandage durant au moins cinq heures. En cas de saignement, levez votre bras au-dessus de votre tête, et appuyez à l’endroit de la piqûre jusqu’à ce que le saignement s’arrête. Des ecchymoses peuvent également apparaître à cet endroit. Si c’est douloureux, appliquez de la glace durant les 24 premières heures. Ensuite, reposez-vous, et évitez de pratiquer des exercices intenses, ou de soulever des objets lourds au cours de cette journée. Le sang, la sueur, et les larmes ne font pas toujours bon ménage. Par ailleurs, évitez les boissons qui contiennent de la caféine et de l’alcool, et augmentez votre consommation d’eau au cours des 24 heures qui suivent votre don de sang.

——————

Retour au blog et découvrez d’autres articles.

PS : Doctena vous permet de prendre rendez-vous gratuitement en ligne avec des milliers de médecins en AllemagneAutricheBelgiqueLuxembourgPays-Bas et Suisse.

.