Comment différencier un rhume et une grippe ?

 

Grippe ou Rhume : Comment faire la différence

La grippe et le rhume sont des infections des voies respiratoires d’origine virale

 

Comment différencier un rhume et une grippe ? La grippe et le rhume sont des infections des voies respiratoires d’origine virale. Du fait de la ressemblance de leurs symptômes, elles sont le plus souvent confondus. Le rhume est plus fréquent et souvent banal par rapport à la grippe qui peut avoir des complications graves. La grippe est une infection virale très fréquente mais largement sous-estimée, touchant chaque année environ 10 % de la population mondiale.

 

Grippe ou Rhume : Comment faire la différence ?

Il est souvent difficile de faire la différence entre ces deux pathologies. Il y a des signes qui peuvent permettre de mieux les distinguer et donc d’agir à temps. Les symptômes sont souvent presque similaires, mais leur intensité est différente et certains sont absents dans l’une des deux infections.

  • Les signes classiques du rhume sont la toux qui est en générale légère, des maux de gorge modérés et parfois des courbatures légères. L’écoulement, la congestion nasale et les éternuements sont habituels. La fatigue est présente mais ne limite pas les activités habituelles.
  • Une fièvre – ne dépassant pas les 38°C – peut compléter le tableau clinique.
  • Le rhume dure en moyenne une semaine, mais peut dans certains cas atteindre 10 à 15 jours.
  • La grippe est responsable d’une fièvre en général supérieure à 38,5° C, une toux aigue intense invalidante, des courbatures ainsi que des maux de tête intenses, une fatigue importante entrainant un alitement avec une difficulté à réaliser des activités habituellement simples. Les éternuements et la congestion nasale sont souvent absents. Elle frappe plus rapidement que le rhume et elle est plus invalidante, dure plus longtemps et peut entrainer des complications graves telles qu’une surinfection bactérienne déclenchant une infection des voies aériennes hautes (les laryngites, les otites, les sinusites) ou basses (bronchite, pneumopathie), ou l’aggravation d’une pathologie sous-jacente chez les sujets à risque (asthmatiques, diabétiques, sujets âgés, nourrissons et enfants, femmes enceintes…).

 

Le tableau ci-dessous récapitule l’ensemble des éléments:

Grippe ou Rhume : Comment faire la différence

Récapitulatif différences rhume / grippe

 

 

Traitement

Devant un état grippal établi, la conduite à tenir est au cas par cas, elle comprend des mesures individuelles destinées à limiter la propagation de la maladie, associées à un traitement individualisé.

Dans sa forme classique bénigne, la grippe ne nécessite qu’un traitement symptomatique : en premier lieu le repos et une bonne hydratation avec un traitement adapté aux symptômes rencontrés.

En cas de pathologies chroniques tel qu’un diabète ou une insuffisance cardiaque par exemple, une adaptation du traitement de fond peut être nécessaire, en particulier la prescription des antiviraux (qui sont efficaces si prescrits dans les premières 48h de début des signes cliniques).

Le traitement est défini par le médecin.

 

Prévention

Des mesures simples peuvent diminuer le risque de transmission du virus grippal. Des notions élémentaires d’hygiène apparaissent primordiales, notamment le lavage des mains. Le nettoyage peut se faire soit avec de l’eau et du savon soit à l’aide d’une solution hydro-alcoolique en se frictionnant pendant 20 à 30 secondes pour un nettoyage plus efficace.

Le principal moyen de prévention contre la grippe est la vaccination. L’Organisation Mondiale de la Santé recommande la vaccination annuelle pour les – par ordre de priorité – :

  • Femmes enceintes à n’importe quel stade de leurs grossesses,
  • Enfants de 6 mois à 5 ans,
  • Personnes âgées (≥ 65 ans),
  • Sujet souffrant d’affections chroniques,
  • Agents de santé.

La consultation médicale est donc primordiale devant tout syndrome grippal, surtout devant certains signes plus alarmants :

  • Appartenance à un groupe de sujet à plus haut risque (cités plus haut),
  • Des symptômes intenses tel qu’un mal de gorge qui dure plus de 2 jours, avec une gorge très enflée, un nez qui coule depuis plus de 10 jours et dont les sécrétions sont de colorées, une douleur au visage ou un mal de tête intense, une toux qui persiste plus d’une semaine avec production de mucus,
  • Une fièvre élevée (au-dessus de 38,5 °C ou qui réapparaît 4 à 14 jours plus tard,
  • Une respiration difficile.

 

Il est vivement recommandé de demander l’avis d’un médecin. Seul ce dernier peut établir un diagnostic précis et prescrire le traitement adéquat.

 

Cet article vous a intéressé? Consultez nos autres sujets ici

Trouvez et prenez rendez-vous avec un médecin -> www.doctena.com